À la une

Une nouvelle clôture pour la résidence Malala

Des crayons de couleur d'une hauteur de 1,80 mètre sur une longueur de plus de 70 mètres encerclent la résidence Malala. Réalisée par l'équipe du service serrurerie d’Alcéane, la clôture illustre la célèbre phrase de la jeune militante pakistanaise Malala Yousafzai : « Un enfant, un professeur, un livre, un crayon peuvent changer la face du monde ». Pour Jean-Pierre Niot, Directeur Général d’Alcéane, le choix de cette clôture était une évidence : « c'est une façon singulière et inattendue, plutôt joyeuse et esthétique, d'appuyer les valeurs d'émancipation que porte Malala Yousafzai ». 

ÉTANT DONNÉ UN MUR

Faire parler les murs, littéralement.
Voilà la poétique ambition du bailleur social Alcéane qui, accompagné par les festivals havrais Une Saison Graphique et Le Goût des Autres, va relooker 22 pignons d’immeubles aux couleurs de la littérature.
Ainsi, des extraits de textes, des créations spécialement commandées par Le Goût des autres le festival littéraire, vont s’afficher en toutes lettres dans la ville. Pour leur habillage et leur mise en images, des graphistes de renom ont été choisis par Une Saison graphique le festival de graphisme pour leur attachement viscéral au Havre.
Une manière, pour ceux qui vivent entre et autour de ces murs, de se réapproprier leur lieu de vie tout en renouvelant le regard qu’ils portent sur leur habitat.

Un parcours XXL à la fois mystérieux et surprenant sur les pignons d’immeubles du bailleur social Alcéane.

LES OEUVRES, LES AUTEURS ET LES LIEUX

Inauguration de la résidence Les Alakalufs

Située dans le quartier de l’Observatoire, la résidence Les Alakalufs tire son nom d’une pièce de théâtre proposée en 2010 à la cartoucherie de Vincennes par Arianne Mnouchkine : Les Naufragés du Fol espoir. Inspirée d’un mystérieux roman posthume de Jules Verne, En Magellanie, elle narre l’histoire des Alakalufs, peuple amérindien d’Amérique du sud vivant au Chili, exterminés par les fléaux de la civilisation : l’alcool et la syphilis.

Construite sur le terrain de l’ancienne école de Théâtre de la Ville du Havre et d’un ancien pavillon de ville délabré, les Alakalufs propose 10 logements proches de la rue commerçante Aristide Briand et de nombreux transports en commun.

À l’exception des deux T2, tous les logements disposent d’une terrasse privative ou d’une loggia et sont exposés sud pour permettre aux habitants de profiter d’une luminosité maximum. Les habitants disposent d’un abri extérieur pour les deux roues et d’un hall d’entrée vitré s’ouvrant sur un espace intérieur commun aménagé et végétalisé.

Dans un souci de construction et d’habitat durable, la résidence répond aux nouvelles normes de la réglementation acoustique et thermique RT2012 (consommation d’énergie primaire inférieure à 60kWh/m2 par an).

Home Magazine

Découvrez notre numéro spécial "Étant donné un mur"

Retrouvez toute l'exposition XXL réalisée dans le cadre des 500 ans de la ville du Havre et son parcours.

Télécharger ce numéro